Magazine Économique

Iran: Trump est responsable de la politisation du marché pétrolier

Le ministre américain du Pétrole, Donald Trump, est responsable de la politisation du marché pétrolier mondial et de l’augmentation des prix “à cause de ses actions”, a déclaré le ministre du pétrole Begin Zanganeh.

“Il est important que le marché pétrolier soit non politisé, car les raisons politiques sont la principale raison derrière les prix actuels”, a déclaré Zangneh à son arrivée à Vienne mercredi.

“Nous voulons des prix qui profitent aux consommateurs et aux producteurs sur la base de l’offre et de la demande et des fondamentaux du marché”, a-t-il déclaré.

Les prix records du pétrole à des niveaux élevés de l’heure actuelle (75 $ le baril pour le Brent) pour le président américain Donald Trump, qui a annoncé à deux reprises dans les deux mois, le plus récemment il y a une semaine, ont rejeté les prix actuels, les décrivant comme « artificiel ».

Les négociants du marché pétrolier affirment que le prix logique du Brent brut est de 70 dollars, alors que le FMI prévoyait dans un précédent communiqué que le brut Brent pour 2018 serait de 65 dollars.

Le ministre iranien a continué en disant: « Nous avons été politiser le marché du président Trump (..) Je ne supporte pas le prix élevé parce que je pense que les prix élevés sont pris en charge par le président américain, soutient la production d’huile de schiste. »

“Le président Trump est responsable de ces prix élevés sur le marché … L’OPEP n’est pas un outil entre les mains des États-Unis.”

Les marchés pétroliers attendent avec impatience le monde, l’issue de la réunion des producteurs au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole « OPEP » et d’autres indépendants de l’extérieur, dirigée par la Russie, prévue pour vendredi dans la capitale autrichienne de Vienne.

La réunion devrait annoncer les sanctions américaines attendues sur l’Iran, le troisième producteur de pétrole de l’OPEP, au milieu des craintes de pénuries, en particulier de la part du Venezuela et de la Libye.

Dès le début de 2017, les membres de l’OPEP et les producteurs indépendants menés par la Russie ont réduit leur production de 1,8 million de barils par jour, l’accord se terminant en décembre 2018.

Facebook Comments

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى